Fiches info/conseils

Bien vivre sa grossesse

Une grossesse dure 9 mois:  9 mois pendant lesquels vous entendrez battre le cœur de votre bébé lors des échographies; 9 mois pendant lesquels vous verrez votre corps changer et évoluer au fil du développement de votre bébé; 9 mois au cours desquels vous sentirez votre bébé bouger; et une quantité d’autres nouveautés toutes aussi joyeuses.

Il se peut tout de même que vous ressentiez aussi quelques désagréments (merci les hormones!):

  • les nausées des premiers mois
  • la fatigue
  • les insomnies
  • les reflux
  • les douleurs de dos et les sciatiques
  • les œdèmes et les jambes lourdes
  • le diabète gestationnel

Alors rassurez-vous, ce n’est pas parce que cette liste existe que vous passerez forcément par là!

Mais si toutefois cela devait vous concerner, j’aime dire qu’une femme prévenue en vaut 2! (et comme une moitié de notre cerveau nous abandonne pendant la grossesse, ben autant être préparée!)

J’ai créé cet atelier suite aux nombreuses question de mes patientes lors des cours de yoga prénatal. C’est en quelque sorte grâce à elles que cet atelier existe (merci les filles!)

Formée dans plusieurs domaines de la santé naturelle (ayurvéda, phytothérapie, micro-nutrition,…) et de la santé allopathique, j’ai combiné toutes les connaissances à ma disposition pour vous les transmettre.

Dans cet atelier, nous verrons point par point chaque désagrément de la grossesse avec la prévention et les solutions possibles. L’idéal étant de le faire en tout début de grossesse pour profiter pleinement des 9 mois à venir (si, si j’ai plein d’astuces contre les nausées!!!); mais même si votre grossesse est déjà avancée, vous profiterez certainement d’un certain nombre de choses. Pour les femmes en dernier trimestre de grossesse, je vous conseille plutôt l’atelier « préparer sa trousse de soutien à l’accouchement » qui sera plus adapté.

Je vous souhaite une agréable grossesse à toutes!

Découvrez aussi les autres accompagnements proposés au cabinet:

 

 

Ayurvéda et périnatalité

Qu’est-ce que l’Ayurvéda?

Ayurvéda signifie « science de la vie ».
L’OMS a reconnu l’ayurvéda comme un système complet de médecine traditionnelle.

Plus qu’une approche holistique de la santé, c’est une vision préventive de la santé de l’humain.
L’objectif premier de l’ayurvéda n’est pas de guérir une maladie (bien qu’elle le fasse également), mais bien de maintenir l’être humain dans la meilleure santé possible tout au long de sa vie.

En Inde, l’Ayurvéda est enseigné dans des facultés de médecine, comme notre médecine occidentale, avec également plusieurs spécialités (chirurgie, médecine interne, pédiatrie, etc). En France, elle n’est ni enseignée ni pratiquée de cette façon. Ce qui nous est accessible, c’est la thérapie ayurvédique (équivalent des thérapeutes en santé en France: masseur-kinésithérapeutes, naturopathes, …), c’est à dire les axes concernant la phytothérapie, l’hygiène de vie, l’alimentation.

Pourquoi l’ayurvéda en périnatalité?

En ayurvéda, on prend en compte le désir d’enfant (c’est à dire la période de la volonté de conception et de la conception) bien avant une grossesse. Les 2 partenaires qui désirent concevoir sont suivi dans leur alimentation et leur hygiène de vie afin que tous 2 soient dans un état de santé optimal au moment de la conception. Ceci permet d’avoir des gamètes (ovules et spermatozoïdes) de bonnes qualité et de potentialiser une grossesse sereine.

Dans notre monde occidental où la fertilité est mise à mal par notre mode de vie, l’ayurvéda a donc tout son sens pour aider les couples désireux d’avoir un enfant d’améliorer leur fertilité. Par sa vision de « maintien » de la bonne santé, elle permet aussi d’accompagner tous les couples devant recourir à la PMA afin d’en optimiser les résultats, tout en en réduisant les effets indésirable.

Pendant la grossesse, elle prend soin de la future mère et de son bébé, l’aide à vivre ces moments magiques en toute sérénité. Associée au yoga, l’ayurvéda est un outil fabuleux pendant cette parenthèse de vie.

 

L’ayurvéda est aussi présent dès la naissance, dans les soins prodigués au nouveau né (comme les massages Shantala par exemple) et surtout dans l’accompagnement de la nouvelle maman dans tous ses bouleversements physiques et émotionnels.

Bien entendu, l’ayurvéda ne s’arrête pas à la périnatalité, mais permet de prendre soin de tous les humains désireux de maintenir une bonne santé.

Découvrez aussi les autres accompagnements proposés au cabinet:

 

 

Observer son cycle: Partie 2 – la glaire

La glaire cervicale, appelée mucus cervical ou plus communément perte blanche, est présente de l’adolescence (juste avant les premières règles) à la ménopause. Souvent dénigrée, qualifiée de « sale » ou « gênante », elle est pourtant totalement physiologique. Elle est même le reflet de la santé gynécologique de la femme.

La glaire, qu’est-ce que c’est?

La glaire, c’est un mélange d’eau, de glycoprotéines (qui forment une sorte de gel) et de substances biochimiques.

Elle se forme au niveau du col de l’utérus (à divers endroits du col, qui mesure environ 2.5cm de haut). Le col n’est pas lisse, il est formé de petites cryptes, et c’est dans ces petites cavités que la glaire se forme. Elle coule ensuite le long du vagin.

Elle est sécrétée tout au long du cycle naturel de la femme, et sa texture (et sa composition) changent au fur et à mesure. De ce fait, elle est un indicateur précieux pour bien se repérer dans son cycle (souvent utilisée dans les méthodes de contraception naturelles) mais aussi pour identifier d’éventuels troubles hormonaux et de ce fait, explorer sa santé gynécologique. Continuer la lecture de Observer son cycle: Partie 2 – la glaire

Observer son cycle: Partie 1 – les règles

Les règles sont le résultat du cycle qui vient de se passer. Elles donnent de nombreuses informations: le cycle a-t-il été « normal »? l’ovulation est-elle de bonne qualité? les taux d’hormones sont-ils bons?… Ces questions, et bien d’autres, trouvent leurs réponses dans l’observation du cycle*.

Parlons des règles:

Les règles (ou menstruations), surviennent lorsque l’ovocyte (libéré lors de l’ovulation) n’a pas été fécondé.

Donc, s’il n’y a pas eu d’ovulation (c’est à dire libération d’un ovocyte), il n’y a pas de menstruations à proprement parler. Pourtant il peut y avoir des saignements qui y ressemblent beaucoup. C’est le cas par exemple des saignements contraceptifs: ce sont les saignements que l’on a lorsque l’on prend une contraception hormonale, comme la pilule par exemple. Il peut aussi y avoir des saignements similaires à des règles lorsque l’ovulation (ou la phase qui suit) est anormale.

Pas si simple de s’y retrouver!

Si vous n’êtes pas sous contraceptif, voilà à quoi devraient ressembler vos règles:

  • Elles doivent arriver de manière franche et se finir de manière franche, avec au maximum 2 jours de spotting** au total (avant+après).
  • Il ne doit pas y avoir de caillots. Par contre, il peut y avoir des débris d’endomètre (morceaux de muqueuse utérine).
  • Elles ne doivent pas être douloureuses. Si elles le sont, la douleur doit céder avec un antalgique de niveau 1, comme le paracétamol par exemple.
  • Les règles doivent durer entre 3 et 7 jours
  • Les saignements doivent être entre 40 et 80mL au total. Comment savoir/évaluer cela? voici un test qui le permet: Score de HIGHAM

Les autres saignements:

Continuer la lecture de Observer son cycle: Partie 1 – les règles

Écriture et prise du crayon

LA PRISE DU CRAYON

Il existe plusieurs façons de prendre un crayon. On parle souvent de la prise typique :

Mais il en existe d’autres qui peuvent tout aussi bien être fonctionnelles. Tout dépendra de la physionomie de l’enfant et de sa capacité à bouger le crayon avec les doigts.

Beaucoup de parents se demandent si  la prise du crayon est apprise à l’école ou s’ils doivent la « travailler » à la maison.

Généralement, il est inutile d’apprendre la prise du crayon à l’enfant. En fait, c’est un geste qui est « naturel » car il est l’aboutissement de tout le parcours sensoriel et moteur de l’enfant. Le bébé, puis l’enfant, dans son développement global va passer par diverses étapes, lui permettant d’explorer sa posture, les mouvements de son corps, de ses yeux et de ses doigts. C’est donc toutes ces expériences en motricité globale et en motricité fine qui vont lui être utile.

ÉCRITURE ET GRAPHISME

L’écriture dépend de 4 critères :

  • l’ergonomie, c’est à dire l’environnement et le matériel utilisé
  • la posture de l’enfant
  • la position de la feuille
  • et la tenue du crayon

Ensuite, il y a la « qualité » de l’écriture, la lisibilité en quelque sorte. Elle peut dépendre de la tenue du crayon, mais il y a aussi beaucoup d’autres choses qui peuvent interagir : les aspects cognitifs, les aspects langagiers, les aspects exécutifs, etc… Continuer la lecture de Écriture et prise du crayon

Connaitre les bons gestes pour accompagner bébé

A la naissance, bébé est complètement dépendant de l’adulte. Mais il possède déjà beaucoup d’habilités et d’aptitudes insoupçonnées !

 

Lors des premiers mois de sa vie, votre enfant va énormément apprendre notamment sur son corps et sur l’environnement qui l’entoure. Bébé va apprendre que ses mains lui appartiennent et qu’il peut les utiliser, à tenir sa tête, à utiliser ses cordes vocales, à coordonner son côté droit avec son côté gauche, à toucher ses pieds et bien plus encore !

En tant que parent, vous pouvez l’aider dans ces apprentissages en l’accompagnant dans ses mouvements :

–        Par le portage, dans vos bras, en porte-bébé ou en écharpe, en respectant la physiologie du nouveau-né

–        Par des retournements pendant le change, au rythme de bébé afin de passer du dos au côté et du côté au ventre

–        Par un choix de jeux adapté à son âge comme des cibles en noir et blanc, des jeux faciles à attraper, des hochets, etc…

–        Par la motricité libre, en choisissant bien votre matériel de puériculture pour laisser bouger bébé le plus possible.

Dans le cadre de mon activité professionnelle, je vous propose des temps d’échanges d’une heure environ afin de vous aider au mieux à connaître les bons gestes pour accompagner votre bébé dans les premiers mois de vie.

Contactez moi pour plus de renseignements:
marie.lohier.kine@gmail.com
07.67.39.31.36
Doctolib

Marie Lohier

 

Découvrez aussi les autres accompagnements proposés au cabinet:

Yoga et PMA

 

Le yoga et la fertilité de la femme sont intimement liés depuis plusieurs années.

Les couples ayant des difficultés à avoir un bébé naturellement s’engagent généralement dans des démarches beaucoup plus poussées (relevés de température, étude de la glaire,…) et vont parfois jusqu’à engager des démarches d’Aide Médicale à la Procréation (dite AMP ou PMA).

Que la démarche soit « simple » (stimulation de l’ovulation, insémination artificielle) ou plus « complexe » (FIV, ICSI,…), elle est à chaque fois un vrai challenge moral et physique tant pour la femme que pour le couple.

Je vais continuer cet article en parlant à la première personne, car je fais partie de ces femmes. Je sais ce qu’un parcours en PMA, qu’il soit long ou court, implique. Et je sais aussi ce que tout cela peut désorganiser, dans notre corps, dans nos relations, dans notre sexualité, mais aussi tout simplement dans l’organisation quotidienne.


Tout désir d’enfant est avant tout une aventure unique remplie de passion et d’énergie positive; mais quand cette démarche est contrariée, elle devient vite source de stress.
Le stress et l’anxiété sont les ennemis jurés de la procréation, car par définition, les décharges hormonales qu’ils provoquent viennent déréguler l’ovulation. Je n’entrerai pas dans les détails dans cet article. Mais je suis sûre que vous saurez trouver des tas d’informations sur le sujet car c’est très documenté.

Continuer la lecture de Yoga et PMA

Atelier Bébé Gym

Dès 3 mois, votre enfant développe sa motricité volontaire. Dès lors (et même avant grâce à ses parents), l’enfant va s’enrichir de l’ensemble de ses expériences motrices et de l’attitude des personnes qui l’entourent pour développer de nouveaux circuits nerveux favorisant ainsi la maturation de son cerveau.

Impossible de parler du développement moteur sans évoquer la motricité libre. Ce concept vise à respecter le développement naturel de bébé. Permettre à l’enfant de découvrir lui-même son environnement va lui permettre de développer ses capacités motrices, développer sa curiosité et sa confiance en eux. Continuer la lecture de Atelier Bébé Gym

Favoriser l’éveil de Bébé à plat ventre: pourquoi et comment?

Quand commencer le plat ventre ?

Dès la naissance, lorsque votre bébé est éveillé. Vous pouvez commencer avec des temps courts de 30 à 60 secondes et augmenter progressivement. Répétez ces temps plusieurs fois par jour

Attention :
Respectez les recommandations de sommeil : couchage strict sur le dos.
Les temps sur le ventre sont des temps d’éveil, toujours accompagné d’un adulte.

Pourquoi est-ce important ?
  • Depuis les recommandations sur le sommeil de l’enfant, les parents n’osent plus mettre leur enfant sur le ventre pour jouer
  • Sur une journée, les enfants sont souvent placés sur le dos : sur le tapis d’éveil, dans des transats, des cocons, des cosy, des sièges auto,…
  • Passer trop de temps sur le dos peut interférer sur la forme du crane, les mouvements, la posture et le développement de votre enfant
  • Pour un bon développement, votre enfant doit expérimenter les mouvements que les positions sur le dos et sur le ventre peuvent engendrer

Continuer la lecture de Favoriser l’éveil de Bébé à plat ventre: pourquoi et comment?

Développement moteur: le Système Vestibulaire, notre 7ème sens

Le système vestibulaire réglemente le sens du mouvement et de l’équilibre, c’est ce qui nous permet de situer notre corps dans l’espace, ses déplacements et ceux de notre entourage.  

Le développement de l’équilibre est une compétence importante dans le processus de maturation motrice d’un enfant, plus particulièrement pour l’acquisition de la marche mais pas seulement. Continuer la lecture de Développement moteur: le Système Vestibulaire, notre 7ème sens

error: Content is protected !!