Observer son cycle: Partie 1 – les règles

Les règles sont le résultat du cycle qui vient de se passer. Elles donnent de nombreuses informations: le cycle a-t-il été « normal »? l’ovulation est-elle de bonne qualité? les taux d’hormones sont-ils bons?… Ces questions, et bien d’autres, trouvent leurs réponses dans l’observation du cycle*.

Parlons des règles:

Les règles (ou menstruations), surviennent lorsque l’ovocyte (libéré lors de l’ovulation) n’a pas été fécondé.

Donc, s’il n’y a pas eu d’ovulation (c’est à dire libération d’un ovocyte), il n’y a pas de menstruations à proprement parler. Pourtant il peut y avoir des saignements qui y ressemblent beaucoup. C’est le cas par exemple des saignements contraceptifs: ce sont les saignements que l’on a lorsque l’on prend une contraception hormonale, comme la pilule par exemple. Il peut aussi y avoir des saignements similaires à des règles lorsque l’ovulation (ou la phase qui suit) est anormale.

Pas si simple de s’y retrouver!

Si vous n’êtes pas sous contraceptif, voilà à quoi devraient ressembler vos règles:

  • Elles doivent arriver de manière franche et se finir de manière franche, avec au maximum 2 jours de spotting** au total (avant+après).
  • Il ne doit pas y avoir de caillots. Par contre, il peut y avoir des débris d’endomètre (morceaux de muqueuse utérine).
  • Elles ne doivent pas être douloureuses. Si elles le sont, la douleur doit céder avec un antalgique de niveau 1, comme le paracétamol par exemple.
  • Les règles doivent durer entre 3 et 7 jours
  • Les saignements doivent être entre 40 et 80mL au total. Comment savoir/évaluer cela? voici un test qui le permet: Score de HIGHAM

Les autres saignements:

D’autres saignements peuvent arriver au cours d’un cycle.

     4 d’entre eux seulement sont physiologiques:

  1. Les menstruations : aussi appelées règles, ou lunes. nous en avons déjà parlé dans le chapitre précédent.
  2. La nidation: il s’agit d’un saignement lié à l’implantation d’un embryon. Il apparait environ 7 jours après le jour pic*.
  3. Le saignement de poussée œstrogénique: c’est un spotting**, il apparait lors de la phase fertile du cycle*, juste avant l’ovulation, il est donc mêlé à de la glaire cervicale. Il est du à une montée brutale du taux d’œstrogènes.
  4.  Le saignement de privation: il peut apparaitre en phase pré-ovulatoire, et est précédé d’une phase de glaire cervicale.

Si vous repérez des anomalies dans votre cycle, consultez un professionnel de santé qualifié afin d’en déterminer l’origine.

Une fois que l’on a observé un éventuel dérèglement, et que l’on a identifié la cause de celui-ci, il existe de nombreuses manières d’y remédier: alimentation, phytothérapie, ayurvéda, micro-nutrition, yoga, … ont souvent de bons résultats. Parfois un suivi médical est indiqué.

Dans tous les cas, la prise en charge doit être individualisée, spécifique à l’individu et adaptée à son mode de vie.

    Et vous, comment sont vos règles?

*Termes en lien avec les méthodes d’observation du cycle (MOC)

** spotting: terme anglais qui signifie « tâche ». On parle de spotting pour des saignements de très faible abondance.

 

Découvrez aussi les autres accompagnements proposés au cabinet:

Une réflexion sur « Observer son cycle: Partie 1 – les règles »

Les commentaires sont fermés.

error: Content is protected !!