Portage Physiologique de Bébé

Dans l’ensemble, toutes les études sont d’accord : les bébés portés passent moins de temps à crier et restent plus longtemps éveillés dans un état satisfait et attentif, et sont donc ouverts à absorber de nouvelles expériences et impressions.

Pendant le portage, plusieurs sens sont stimulés :

  • Le sens du toucher est un des sens les plus importants pour le développement du bébé à la naissance, il est déjà bien opérationnel. Le contact corporel peau-à-peau signale la présence d’un être familier (odeur, buits du cœur,…).
  • La distance entre la tête du porteur et celle du bébé correspond juste au champ de vision du nouveau-né. Un bébé en poussette qui se trouve loin du corps de ses adultes peut seulement soupçonner la silhouette des parents ou les voir quand ils se penchent au dessus de la poussette.
  • Un bébé porté ressent tous les mouvements du porteur, son sens de l’équilibre et du mouvement, ainsi que l’aperçu de son propre corps sont stimulés. Souvent, l’adulte, ne perçoit plus la stimulation de ces sens. Notre conception se limite souvent aux sens « classiques »: ouïe, odorat, goût, vue et toucher. Et pourtant, le sens de l’équilibre est un des premiers à fonctionner et se forme déjà vers 6-8 semaines in utéro. Comme le toucher, le mouvement rassure le bébé. Il sait qu’il n’est pas seul.
  • Avec chaque mouvement de la mère, le fœtus reçoit des stimulations tactiles ou proprio-vestibulaires qui sont essentielles pour le développement du cerveau. En étant porté, le nourrisson peut recevoir des stimulations et faire des expériences dont il n’est pas capable tout seul, compte tenu du niveau de son développement moteur. Le portage physiologique donne au nourrisson la possibilité d’en savoir plus sur son corps. On sait aujourd’hui que la base du développement de la conscience du corps dépend des stimulations tactiles, des réactions d’équilibre et des activités motrices ainsi que de leurs sensations. Il semble que la conscience du corps est également liée à la confiance en soi.
  • En plus, les mouvements de l’adulte qui porte sont constamment transmis au bébé, qui reçoit donc des stimulations musculaires « massages » en continue, ce qui favorise une bonne circulation pour le bon développement des articulations. Ainsi, le bébé prend, sur la hanche, instinctivement une position qui correspond à son anatomie et remplit en même temps les conditions idéales thérapeutiques ou préventives de la dysplasie des hanches.
  • Enfin, comme les bébés qui sont portés passent moins de temps dans un siège ou couché sur le dos, le portage diminue le risque de développer une tête plate.

Quelques notions d’anatomie :

Un dos de bébé arrondi est tout à fait sain! Le bébé naît recroquevillé, c’est-à-dire avec une courbure totale (cyphose totale). Celle-ci présuppose la position grenouille (jambes écartées et pliées). Le redressement de la colonne vertébrale a lieu en trois étapes et dure environ un an. Il se fait du haut vers le bas et commence par la colonne vertébrale cervicale.

En position ventrale, l’enfant peut lever la tête, la tenir levée, la tourner etc. Plus tard, il y parvient également en étant couché sur le dos. Le développement des 7 vertèbres cervicales (lordose cervicale) est alors terminé. Ensuite, l’enfant fortifie les muscles extenseurs et fléchisseurs du corps (muscles fléchisseurs de la poitrine et du ventre, muscles extenseurs du fessier et du bassin).

Peu à peu, toute la partie médiane de la colonne vertébrale, comprenant les 12 vertèbres dorsales (cyphose dorsale), s’étire. Ce développement est terminé lorsque l’enfant peut s’asseoir seul librement. Puis vient l’extension des 5 vertèbres lombaires de la colonne vertébrale (lordose lombaire).

Lorsque l’enfant peut marcher seul, les étapes et donc le redressement complet de la colonne vertébrale sont terminés.

Connaissant le développement de la colonne vertébrale, une écharpe porte-bébé optimale doit en conséquence remplir les conditions suivantes :

  • Elle doit être élastique mais doit maintenir l’enfant fermement et solidement.
  • Elle doit envelopper le corps du bébé comme un bandage bien serré.

L’écharpe doit être nouée de telle sorte qu’elle amortisse les mouvements et les chocs en les détournant de la colonne vertébrale de l’enfant pour les répercuter sur le porteur.

Ainsi, les vertèbres et disques intervertébraux de l’enfant, encore très sensibles, sont protégés. Pour une bonne protection, il faut veiller à la justesse de la position grenouille car celle-ci est, d’une part garante de la bonne position du dos et d’autre part, elle permet le bon développement de l’articulation de la hanche encore cartilagineuse.

Pourquoi faire appel à un professionnel de santé expérimenté ?

Pour apprendre les différents modes de portage (écharpe, sling, porte bébé “prêts à l’emploi” type Ergobaby). Différentes marques et longueurs d’écharpe sont à disposition afin de vous permettre de les tester et de faire votre propre choix.

En ateliers collectifs ou individuels, pour aborder en toute sécurité différents aspects du portage et ce en fonction de l’âge de votre enfant et de vos besoins.

Pour rencontrer d’autres (futurs) parents, d’échanger et de se sentir soutenus.

Il y a tellement de types de porte-bébé, de marques, de matières, de longueurs, etc.

De quoi perdre la tête !

Puis-je me fier au marketing et aux allégations des fabricants ? La mention “porte-bébé physiologique” est-elle suffisante afin de respecter la physiologie de mon bébé et mon propre bien-être ? Quelle longueur d’écharpe dois-je choisir ? Comment m’habiller ou habiller mon bébé ? etc.

Autant de questions qui trouveront leur réponse au sein d’un atelier.

Les règles de bases du portage, s’appuyant sur les données de la physiologie et du confort, seront abordées et expliquées afin d’être pleinement intégrées.

Vous ressortirez de cet atelier prêt à vous lancer dans le portage avec les informations de base pour respecter la physiologie de votre bébé et votre propre bien-être.

Prenez rendez-vous pour un atelier individuel ou collectif

Avantages du portage autant pour le porteur que pour le porté

Cette liste n’est pas exhaustive.

Côté bébé
  • La position du bassin et du dos entraîne une grande détente de tout le corps.
    Cette position favorise l’endormissement et le calme.
  • La position écartée des jambes favorise le bon développement de l’articulation de la hanche. Il permet aussi de corriger les éventuelles dysplasies de hanche.
  • Permet au nouveau-né de retrouver le balancement naturel du corps de la maman comme quand il était dans son ventre, d’entendre les battements de son cœur, de garder chaleur et odeur de sa mère ou de son père.
  • Permet un soulagement rapide des épisodes de colique et facilite la digestion.
  • Développe le sens de l’équilibre.
  • Augmente la confiance en soi….
Coté parents
  • Contact privilégié avec son enfant.
  • Protège du mal de dos et participe même à sa musculation si l’enfant est porté régulièrement dès la naissance.
  • Laisse les deux mains libres pour faire d’autres choses (cuisine, courses, lectures avec les plus grands…)
  • Procure un confort de portage. L’enfant étant très proche du porteur, il n’y a pas de bras de levier qui vous oblige à vous cambrer.
  • Grande liberté dans les déplacements (ballade en forêt ou en montagne, visite en tous genres….).
  • Grande facilité de transport et encombrement réduit.

Illustrations: http://korriganne.com