La méthode CME – MEDEK, c’est quoi ?

« Bonjour, j’ai décidé d’écrire cet article pour informer sur la méthode CME (parfois appelée MEDEK) car encore trop de gens pensent que la méthode consiste uniquement à faire marcher les enfants.

Je ne souhaite pas critiquer les méthodes actuellement utilisées en France : je pense qu’aucune méthode n’est unique ou « miraculeuse », y compris CME. Chaque méthode a quelque chose à apporter, certaines sont complémentaires les unes des autres, et certains enfants vont être plus réceptifs à l’une ou à l’autre. »

 Qu’est-ce que CME ?

CME est l’acronyme pour Cuevas MEDEK Exercises®.

La méthode Cuevas Medek Exercises®, est une méthode de physiothérapie utilisée pour développer la motricité chez les nourrissons et les enfants souffrant d’une déficience motrice ou de troubles du développement causés par un syndrome touchant le système nerveux central.

Pour éviter que les familles consacrent du temps et des ressources à une modalité de traitement qui peut ne pas être efficace pour leur enfant, une période d’essai est proposée pour démontrer les bénéfices à court terme de la thérapie CME. L’enfant est ensuite réévalué plus tard pour voir s’il y a une amélioration significative et quantifiable. Si aucun progrès ou aucune modification ne se passe dans le développement de l’enfant (20% d’échec), le thérapeute vous orientera vers une autre forme d’intervention.

A qui la méthode s’adresse-t-elle ?

CME est fait pour les enfants qui ont ou sont à risque d’avoir des anomalies ou des retards de développement : les bébés nés prématurément, les enfants souffrant de paralysie cérébrale, d’un syndrome génétique, d’hypotonie ou de retards moteurs causés par une maladie non-dégénérative, ainsi que les enfants qui ont un retard global de développement ou qui ont subi un traumatisme crânien.

Elle est contre-indiquée pour les enfants présentant une pathologie de nature dégénérative affectant le tissu neuro-musculaire (maladies progressives), ou les enfants atteint de la Maladie des os de verre.
Les crises d’épilepsies non contrôlées peuvent être une contre-indication, en fonction du type de crise et de ce qui les déclenche. Si votre enfant fait de l’épilepsie, il est indispensable d’en informer votre thérapeute qui sera le seul (au cas par cas) à même de vous dire si la thérapie CME est possible ou non. 

Parce que le praticien CME doit exposer le nourrisson ou l’enfant à l’influence de la gravité en fournissant un soutien distal progressif, l’utilisation de cette thérapie peut être limitée par le rapport : taille-poids-niveau moteur de l’enfant. Il est donc important de commencer la thérapie le plus tôt possible. 

Les origines de la Thérapie CME :

Ramon Cuevas a obtenu un diplôme de physiothérapeute à l’Université de Santiago au Chili en 1969.

En 1970 il est engagé par l’Association Vénézuélienne des parents et amis des Enfants Exceptionnels (AVEPANE), et devient responsable de la réorganisation de la physiothérapie au sein de l’institution.

En 1971, il a commencé à développer l’approche de la physiothérapie CME et valide sa création en 1976 en présentant un rapport intitulé Dinamico d’Estimulacion Metodo Motriz (MEDEM) dans le 4ème Congrès International de l’Association américaine de Déficience mentale à l’Université de Washington. La méthode change de nom 3 ans après pour devenir MEDEK (« Motriz » devient « Kinetic »), puis évolue en 1999 en CME (Cuevas Medek Exercises)

Les principes de la méthode CME :

L’hypothèse fondamentale de la méthode Cuevas Medek Exercises® est la plasticité cérébrale : c’est à dire la capacité du cerveau à remodeler les branchements entre les neurones. Elle est à la base de nombreux apprentissages et intervient pour compenser les effets d’une lésion cérébrale en aménageant de nouveaux réseaux en fonction des expériences vécues.

L’idéal est de commencer la rééducation dès que les troubles sont détectés.

La réussite de la thérapie CME est basée sur les 4 points suivants :

  • La découverte précoce des lésions cérébrales
  • L’existence d’un « potentiel de récupération » du cerveau
  • L’utilisation la plus précoce possible de la rééducation
  • La régularité des exercices tout au long du développement de l’enfant

Le traitement peut être initié dès les premiers mois de la vie tout aussi bien que plusieurs années après la naissance.

Caractéristiques de la méthode :
  1. Provoquer l’apparition de fonctions motrices automatiques absentes du cerveau

Le thérapeute recherche toujours de NOUVELLES actions et réactions motrices. L’enfant est constamment actif et chaque exercice se constitue d’une sollicitation du thérapeute engendrant une réponse ACTIVE motrice de la part de l’enfant.
Ce qui diffère des autres méthodes de rééducation c’est que avec Cuevas Medek Exercises® le thérapeute ne cherche pas à faciliter ce que l’enfant est déjà capable de faire mais recherche une sélection minutieuse d’exercices stimulant de nouvelles compétences motrices.

Lors de la séance, le thérapeute manipule physiquement l’enfant pour étirer les muscles contractés et renforcer des groupes musculaires. Ces manipulations cherchent à stimuler les capacités posturales et le contrôle du mouvement, ce qui est nécessaire pour effectuer des activités motrices telles que tenir assis, tenir debout et marcher. Les exercices sont répétés jusqu’à ce que la réaction du cerveau devienne automatique et que le corps réagisse efficacement aux situations où il est nécessaire de garder son équilibre.

Le thérapeute ne se limite pas à l’utilisation des postures et positions déjà acquise par l’enfant, mais utilise l’ensemble de la séquence motrice puisque, d’après la méthode CME, diverses habiletés exigent diverses stratégies de mouvement.

La méthode possède environ 3000 exercices, chacun relevant un défi biomécanique pour l’enfant et permettant de développer certaines stratégies.

La compétence du praticien CME est là : trouver exactement les exercices qui correspondent à l’enfant pour développer petit à petit les bons réflexes et les bonnes aptitudes.

 

  1. Exposer l’enfant à l’influence naturelle de la gravité, en progression

Le thérapeute  cherche à PROVOQUER un contrôle anti-gravitaire absent en tenant l’enfant aussi bas que possible sur son corps.   

En l’exposant graduellement à la gravité à l’aide d’exercices précis, la méthode CME tente de pallier l’absence de réactions motrices qui sont normalement automatiques.

Chaque exercice s’adapte au niveau spécifique de capacité, de tolérance et d’objectifs de l’enfant.

  1. Les manœuvres d’étirement et de mobilisation articulaires spécifiques sont intégrés aux exercices

Les mobilisations articulaires sont incorporées dans des exercices dynamiques et actifs. L’étirement ACTIF et dynamique se fait sur un muscle chaud de manière fonctionnelle en maximisant le temps de thérapie et les activités d’étirement. Il n’y a pas de mobilisation articulaire passive ou d’étirement passif dans CME.

  1. L’hypertonie des membres inférieurs des jeunes enfants n’empêche pas les exercices en position debout

Chez les enfants avec une hypertonie musculaire, la position debout est utilisée pour minimiser ou prévenir l’impact des problèmes orthopédiques tels que la subluxation / luxation de la hanche et les déformations articulaires dans les membres inférieurs. Par conséquent, le praticien CME travaille la position debout active, l’utilise comme moyen de développer une extension complète du tronc, tout en travaillant à aligner correctement les articulations de l’enfant.

5. La thérapie est adaptée aux enfants ne pouvant pas suivre des consignes orales

Le thérapeute ne donne jamais de consignes précises à l’enfant (Nous ne disons jamais à un enfant de «s’asseoir droit» ou «debout» ou « pousse dans ta jambe »). Les enfants sont placés dans une position où leurs instincts de rétablissement naturels sont mis en vigueur et l’enfant peut alors compléter une action de sa propre manière, en apprenant et en conservant beaucoup plus efficacement les stratégies mises en place.
Cette méthode permet donc de travailler entre autre avec les enfants n’ayant pas accès aux consignes.

La participation des parents est ici indispensable pour aider à distraire l’enfant et rendre la séance la plus ludique possible.  

  1. Programme d’exercices à domicile

La coopération des parents est indispensable à la progression de l’enfant.

CME suppose que l’apprentissage ou l’acquisition d’une compétence ne sera possible qu’avec de la pratique à la maison, tous les jours. Il faut bien avoir en tête avant de démarrer la méthode que c’est une thérapie physique et chronophage pour l’ensemble de la famille.

Comment se passe la rééducation CME :

Lorsqu’un thérapeute diplômé Cuevas MEDEK Exercices® exerce près de votre domicile, l’idéal est de faire des séances régulières (1 à 3 fois par semaine) et de compléter avec quelques exercices à faire à domicile les jours où il n’y a pas de séance. 

Si vous n’avez pas de thérapeute proche de votre domicile, vous pouvez participer à des « sessions de rééducation » qui durent en général 1 semaine. Elles peuvent être réalisées au sein du cabinet d’un thérapeute (carte de France ici), ou bien être organisées par des associations de parents.
Une session de rééducation est un programme intensif d’exercices CME comprenant des séances de thérapie quotidienne (une à deux fois par jour) avec un thérapeute diplômé CME.

La première séance a pour but de quantifier le niveau fonctionnel de référence de l’enfant et de mettre en place des objectifs. Elle dure en général 1 heure. Les séances suivantes peuvent être comprises entre 45 minutes et 1 heure.
Tout au long des séances de traitement, les parents sont soigneusement formés à un programme pour la maison d’exercices CME, qui répond aux objectifs spécifiques qui sont fixés pour leur enfant. Un support vidéo est généralement réalisé pour faciliter la mise en place des exercices. 

 

Pour aller plus loin :

Association DynamiC

Simona De Marchi

Cuevas Medek