Bien vivre sa grossesse

Une grossesse dure 9 mois:  9 mois pendant lesquels vous entendrez battre le cœur de votre bébé lors des échographies; 9 mois pendant lesquels vous verrez votre corps changer et évoluer au fil du développement de votre bébé; 9 mois au cours desquels vous sentirez votre bébé bouger; et une quantité d’autres nouveautés toutes aussi joyeuses.

Il se peut tout de même que vous ressentiez aussi quelques désagréments (merci les hormones!):

  • les nausées des premiers mois
  • la fatigue
  • les insomnies
  • les reflux
  • les douleurs de dos et les sciatiques
  • les œdèmes et les jambes lourdes
  • le diabète gestationnel

Alors rassurez-vous, ce n’est pas parce que cette liste existe que vous passerez forcément par là!

Mais si toutefois cela devait vous concerner, j’aime dire qu’une femme prévenue en vaut 2! (et comme une moitié de notre cerveau nous abandonne pendant la grossesse, ben autant être préparée!)

J’ai créé cet atelier suite aux nombreuses question de mes patientes lors des cours de yoga prénatal. C’est en quelque sorte grâce à elles que cet atelier existe (merci les filles!)

Formée dans plusieurs domaines de la santé naturelle (ayurvéda, phytothérapie, micro-nutrition,…) et de la santé allopathique, j’ai combiné toutes les connaissances à ma disposition pour vous les transmettre.

Dans cet atelier, nous verrons point par point chaque désagrément de la grossesse avec la prévention et les solutions possibles. L’idéal étant de le faire en tout début de grossesse pour profiter pleinement des 9 mois à venir (si, si j’ai plein d’astuces contre les nausées!!!); mais même si votre grossesse est déjà avancée, vous profiterez certainement d’un certain nombre de choses. Pour les femmes en dernier trimestre de grossesse, je vous conseille plutôt l’atelier « préparer sa trousse de soutien à l’accouchement » qui sera plus adapté.

Je vous souhaite une agréable grossesse à toutes!

Découvrez aussi les autres accompagnements proposés au cabinet:

 

 

Ayurvéda et périnatalité

Qu’est-ce que l’Ayurvéda?

Ayurvéda signifie « science de la vie ».
L’OMS a reconnu l’ayurvéda comme un système complet de médecine traditionnelle.

Plus qu’une approche holistique de la santé, c’est une vision préventive de la santé de l’humain.
L’objectif premier de l’ayurvéda n’est pas de guérir une maladie (bien qu’elle le fasse également), mais bien de maintenir l’être humain dans la meilleure santé possible tout au long de sa vie.

En Inde, l’Ayurvéda est enseigné dans des facultés de médecine, comme notre médecine occidentale, avec également plusieurs spécialités (chirurgie, médecine interne, pédiatrie, etc). En France, elle n’est ni enseignée ni pratiquée de cette façon. Ce qui nous est accessible, c’est la thérapie ayurvédique (équivalent des thérapeutes en santé en France: masseur-kinésithérapeutes, naturopathes, …), c’est à dire les axes concernant la phytothérapie, l’hygiène de vie, l’alimentation.

Pourquoi l’ayurvéda en périnatalité?

En ayurvéda, on prend en compte le désir d’enfant (c’est à dire la période de la volonté de conception et de la conception) bien avant une grossesse. Les 2 partenaires qui désirent concevoir sont suivi dans leur alimentation et leur hygiène de vie afin que tous 2 soient dans un état de santé optimal au moment de la conception. Ceci permet d’avoir des gamètes (ovules et spermatozoïdes) de bonnes qualité et de potentialiser une grossesse sereine.

Dans notre monde occidental où la fertilité est mise à mal par notre mode de vie, l’ayurvéda a donc tout son sens pour aider les couples désireux d’avoir un enfant d’améliorer leur fertilité. Par sa vision de « maintien » de la bonne santé, elle permet aussi d’accompagner tous les couples devant recourir à la PMA afin d’en optimiser les résultats, tout en en réduisant les effets indésirable.

Pendant la grossesse, elle prend soin de la future mère et de son bébé, l’aide à vivre ces moments magiques en toute sérénité. Associée au yoga, l’ayurvéda est un outil fabuleux pendant cette parenthèse de vie.

 

L’ayurvéda est aussi présent dès la naissance, dans les soins prodigués au nouveau né (comme les massages Shantala par exemple) et surtout dans l’accompagnement de la nouvelle maman dans tous ses bouleversements physiques et émotionnels.

Bien entendu, l’ayurvéda ne s’arrête pas à la périnatalité, mais permet de prendre soin de tous les humains désireux de maintenir une bonne santé.

Découvrez aussi les autres accompagnements proposés au cabinet:

 

 

Observer son cycle: Partie 2 – la glaire

La glaire cervicale, appelée mucus cervical ou plus communément perte blanche, est présente de l’adolescence (juste avant les premières règles) à la ménopause. Souvent dénigrée, qualifiée de « sale » ou « gênante », elle est pourtant totalement physiologique. Elle est même le reflet de la santé gynécologique de la femme.

La glaire, qu’est-ce que c’est?

La glaire, c’est un mélange d’eau, de glycoprotéines (qui forment une sorte de gel) et de substances biochimiques.

Elle se forme au niveau du col de l’utérus (à divers endroits du col, qui mesure environ 2.5cm de haut). Le col n’est pas lisse, il est formé de petites cryptes, et c’est dans ces petites cavités que la glaire se forme. Elle coule ensuite le long du vagin.

Elle est sécrétée tout au long du cycle naturel de la femme, et sa texture (et sa composition) changent au fur et à mesure. De ce fait, elle est un indicateur précieux pour bien se repérer dans son cycle (souvent utilisée dans les méthodes de contraception naturelles) mais aussi pour identifier d’éventuels troubles hormonaux et de ce fait, explorer sa santé gynécologique. Continuer la lecture de Observer son cycle: Partie 2 – la glaire

error: Content is protected !!